www.cafe.edu

Énigme de grammaire.
Tous les jours, une nouvelle énigme.

On ne sait jamais tout. Est-ce que On ne sait jamais rien est le contraire?
 
1. Certainement pas. Tout est le contraire de rien mais dans la même phrase, avec tout c’est une particulière (le contraire est parfois vrai), avec rien, c’est une universelle (le contraire n’est jamais vrai, il n’y a pas de place pour la moindre vérité inverse). Voir le carré logique.
2. Il y a deux négations qui se renforcent dans On ne sait jamais rien.
3. Il y a un ne discordantiel et un pas forclusif, qui font la négation absolue, en français. Et le rôle de pas peut être joué par rien, mie, goutte, point...
4. Reformulons. Il n’arrive jamais qu’on ne sache rien. / Il n’arrive jamais qu’on sache tout. N’est-ce pas exactement les deux particulières, subalternes, équivalentes à la phrase de départ?

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent un corrigé et parfois un courriel adapté aux questions qu'ils se sont posées.
Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Énigme précédente.

Fermer les yeux, c’est faire comme si on n’avait rien vu. Ne pas fermer les yeux serait donc un bon conseil? Ou plus exactement “savoir fermer les yeux”, notamment en amour... Mais “On ferme les yeux des morts avec douceur; c'est aussi avec douceur qu'il faut ouvrir les yeux des vivants (Jean Cocteau
). Mais si on dort, on ferme seulement un oeil, ou plus exactement, car pour saisir ce sens-là, il faut avoir la négation: ne pas fermer l’oeil. C’est le sens propre.
   À quoi tient le sens? À l’intention du locuteur? À la situation? À l’usage?

CORRIGÉ EXEMPLATIF
“Si un homme veut être sûr de son chemin, qu'il ferme les yeux et marche dans l'obscurité” (Jean de la Croix). Cette fois, ce n’est pas le sens idiomatique, figuré, mais le sens propre, doublé toutefois d’un sens symbolique (l’obscurité de la nuit qui dérobe à notre esprit l’immensité du divin). Les confusions des usages ne tiennent donc pas à une seule chose mais varient. La langue se plie à ce qu’on attend d’elle, se met à notre service.

Abrégé de grammaire et index terminologique.

Le français expliqué, cours conversationnel.

Copyright © 1998-2006 C.A.F.É.