www.cafe.edu

Énigme de grammaire.
Tous les jours, une nouvelle énigme.

Il y avait bien des jumeaux et des triplés dans la famille, mais tellement éloignés!
Veut-on dire: il est bien vrai (concession) qu'il y en avait?
Ou bien: ils étaient très nombreux?
Piste: voir le cours de grammaire, chap. Agencements, q.1 et chap. le Qualifiant, q.34.

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent un corrigé et parfois un courriel adapté aux questions qu'ils se sont posées.
Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Énigme précédente.

Faits et bienfaits.

Tous les faits ne sont pas des bienfaits. Tout ce qui est fait n’a pas toujours été bien fait. Et même, tous les faits ont-ils été faits?

CORRIGÉ EXEMPLATIF
L’anglais oppose fact et event. Une soirée, un festival, une épreuve sportive ont sans doute quelque chose de factuel mais ne sont pas considérés comme des faits, du moins tant qu’ils n’ont pas eu lieu. Quant à savoir si ce sont des bienfaits, il faudrait en considérer les suites, et leurs avantages.
     Pour certains lexèmes, le côté sémantique des formes joue donc distinctement. Le verbe suppose un accomplissement et permet de situer celui-ci dans le passé. Le nom suppose une substance actuelle même si elle ne provient pas directement d’une action. Dans le nom composé, bienfait, c’est un préfixe qui n’a ni la valeur étendue de morphème de soulignement, modifiant un accomplissement (...fait et bien fait, «bel et bien terminé»), ni la valeur sémantique originale de l’adverbe lexical (C’est bien fait pour eux, «Ça leur apprendra»). Pourtant, ce n’est pas non plus le sens du mot bien comme nom (Tout son bien est fait de terre inculte). Il en est tout proche, cependant. La tomate est un bienfait de la Nature.

Abrégé de grammaire et index terminologique.

Le français expliqué, cours conversationnel.

Copyright © 1998-2006 C.A.F.É.