www.cafe.edu

Énigme de grammaire.
Tous les jours, une nouvelle énigme.

Ils diffèrent.
C’est différent.

Comparer?

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent un corrigé et parfois un courriel adapté aux questions qu'ils se sont posées.
Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Énigme précédente.

La tournure que prennent les phrases, les mots utilisés et le rythme sont de différentes choses qui caractérisent un poème.

Ça ne se dit pas. Pourtant, n’importe quel autre «adjectif» devant choses serait normal (de belles choses, d’importantes choses). N’a-t-on jamais de partitif devant différent? Où est le problème?

CORRIGÉ EXEMPLATIF
C’est que différent est ici un adjectif au sens propre du terme (un mot grammatical placé devant le nom pour l’actualiser), comme les «articles» et les adjectifs possessifs, démonstratifs... mais pas comme les qualificatifs, qui sont souvent placés après, et qui font autre chose qu’actualiser puisque ce sont des mots «pleins», des termes de vocabulaire.
   Différentes choses, c’est des choses mais variées, pas du même type. Différentes est alors une sorte d’article indéfini un peu plus explicite (on le classe dans les adjectifs indéfinis). Par contre, le même mot, placé après, n’actualise plus mais qualifie. Des choses différentes sont tout autres, opposées les unes aux autres. C’est le qualificatif.
   De en tant qu’article partitif actualise déjà, mais autrement (il a appris énormément de choses). Il actualise en prenant une partie du tout (il lui en reste encore d’autres à apprendre). Il y a dès lors incompatibilité avec différentes, non à cause du sens (les choses apprises en grand nombre pourraient être de divers types) mais pour l’emploi de ces termes. On ne peut pas actualiser simultanément de deux manières. Il faut choisir entre les actualisateurs: le défini (le), l’article indéfini (un), le partitif (de), les adjectifs indéfinis.

Abrégé de grammaire et index terminologique.

Le français expliqué, cours conversationnel.

Copyright © 1998-2006 C.A.F.É.