www.cafe.edu

Énigme de grammaire.
Tous les jours, une nouvelle énigme.

Il y a un tour de main à acquérir pour le faire en un tournemain.
Deux mots différents mais de même origine et de même sens. En quoi sont-ils distincts? Pas le mouvement (rapide), pas le moment (dans l’instant), pas le sujet de l’action (sujet grammatical du verbe noyau), pas le résultat (suffisant dans les deux cas). Alors?

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent un corrigé et parfois un courriel adapté aux questions qu'ils se sont posées.
Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Énigme précédente.

Un contretemps empêche de réaliser ce qu’on voulait. Pourquoi parler de temps? Il ne s’agit pas de cela. Ce n’est pas un moment dans une durée.

1. On suppose que l’obstacle sera levé quoique avec du retard.
2. Le temps est la meilleure représentation des faits (data). Les faits ne font que passer, ils restent dans le temps, qui assure leur continuel changement.
3. Il y a figuration, c’est une métonymie. On montre qu’il y a des choses à faire par le moyen de la place qu’elles prennent dans le temps.
4. Temps est vague. C’est un générique. Il faut, pour trouver le sens spécifique du mot contretemps regarder le préfixe, contre.

CORRIGÉ EXEMPLATIF
DéLIBÉRATION sur le choix 1. C’est sans doute l’origine du mot contretemps. Aujourd’hui, il sert en indiquant seulement l’obstacle.
2. C’est de l’anglais. En français, data conserve son sens latin: “les choses données”, les données. Mais nombreux sont de par le monde ceux qui font l’anglicisme et l’empruntent dans leur sociolecte.
3. C’est en effet déjà ainsi dans l’usage linguistique, le mot contretemps n’ayant pas d’autre sens.
4. Les préfixes modifient le sens des mots qu’ils composent, ils ne l’établissent pas.
RÉFLEXION Toutes les réponses sont bonnes mais le biais de la dubitation et dans la méthode la plus appropriée pour aborder la difficulté soulevée.

Abrégé de grammaire et index terminologique.

Le français expliqué, cours conversationnel.

Copyright © 1998-2006 C.A.F.É.