www.cafe.edu

OÙ EST MA LOGIQUE?
Tenir compte des raisons des autres et réfuter en connaissance de cause.

Vaut-il mieux faire ce qu'on aime ou ce qu'on déteste le plus?

1. Faut-il le demander?!
2. Il vaut mieux commencer par le désagréable et garder le meilleur pour la fin.
3. Ce qui vaut le mieux de tout, c'est de ne pas penser à avoir des préférences et de faire ce qu'il faut sans y chercher de plaisir.
4. Il est bon que le travail ne soit pas un plaisir. Comme cela, on ne sera pas porté à en abuser.

Opter pour un des distracteurs ou commenter son hésitation ci-dessous. On reçoit aussitôt notre opinion. Une réponse plus personnelle est possible éventuellement.

Réponse:
Vous pouvez aussi noter ci-dessus une question que vous vous posez.
Adresse électronique (courriel):

Réflexion d'hier

Benoît 16 et le sida.
«On ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs: au contraire, cela risque d'augmenter le problème. On ne peut trouver la solution que dans un double engagement: le premier, une humanisation de la sexualité, c'est-à-dire un renouveau ... une nouvelle façon de se comporter l'un envers l'autre, et le second, une amitié vraie, surtout envers ceux qui souffrent, la disponibilité à être avec les malades, au prix aussi de sacrifices et de renoncements personnels

1. Point de vue strictement personnel bien que ce fût une déclaration à des journalistes lors d'un voyage officiel en Afrique.
2. Ignorance de la dimension mondiale du fléau comme de ses répercussions sur la santé dans les familles.
3. Préjugé religieux. La chasteté est surnaturelle.
4. Respect de la vérité révélée. Le Créateur est présent dans toute étincelle de vie et le condom empêche l'acte de fécondation.

Notre proposition de corrigé.
DÉLIBÉRATION sur le choix 1. C'est bien une opinion personnelle, comme l'indiquent le ton et le contenu de la déclaration. Il parle pour des personnes qui ont sacrifié à la divinité leur vie sexuelle et qui se destinent aux soins à donner aux malades. Ce n'est encore qu'une faible partie du clergé. C'est alors un engagement (comme dit ce pape). La charité, qui précéda les hôpitaux, est désignée ici sous le nom d'amitié mais il s'agit bien de sacrifice de soi en faveur des malades.
2. On a ici le point de vue médical (exprimé par l'association Médecins sans frontières et le ministe français Kouchner). Il est tout aussi valable mais sur un plan politique.
3. Il faut bien reconnaître que les religieux, s'il est vrai que leur vie intérieure leur donne une vraie chasteté, sont les mieux décrits, dans cette déclaration «personnelle».
4. Toutes les «vérités révélées» (et les autorités qui s'en emparent) ne dispenseront personne de sa responsabilité envers lui-même ou quiconque selon ses capacités physiques ou morales.
ANALYSE Chacun a droit à ses opinions, et de vivre la chasteté ou de respecter la vie en évitant les avortements. Ce sont des comportements libres.
HYPOTHÈSE Pourquoi ne pas éviter le condom ou se priver de relations sexuelles, pour la vie ou pour un temps de façon à espacer les naissances, si on s'imagine que c'est ce que veut le Créateur?
ANTITHÈSE En ne présentant que le bon côté des choses, tout ceux qui pensent être bons vendeurs ou militer pour de bonnes causes dérobent la vérité à ceux qui croient pouvoir se fier à eux.

Copyright © 2009 C.A.F.É.