www.cafe.edu

OÙ EST MA LOGIQUE?
Tenir compte des raisons des autres et réfuter en connaissance de cause.

À la manière anglaise.
Le prince Harry se marie. C’est un beau grand roux clair qui tire tous les coeurs après soi. La future est mignonne. Elle est noire de cheveu et déjà divorcée.

Opter pour un des distracteurs ou commenter son hésitation ci-dessous. On reçoit aussitôt notre opinion. Une réponse plus personnelle est possible éventuellement.

Réponse:
Vous pouvez aussi noter ci-dessus une question que vous vous posez.
Adresse électronique (courriel):

Réflexion d'hier

“L’être pur constitue le commencement, parce que le premier commencement ne peut rien être de médiatisé et de davantage déterminé” (Hegel, Encyclopédie des sciences philosophiques en abrégé, trad. Bourgeois, p172).
1. “L’être peut être déterminé comme le Moi=Moi, comme l’absolue indifférence ou identité.”
2. Mais en tant qu’à l’intérieur d’une de ces formes, il y a déjà de la médiation, elle ne sont pas véritablement les éléments premiers.
3. On a ainsi la définition “absolument initiale, la plus abstraite et la plus indigente” (p173).
4 Comme le dit Jacobi du Dieu de Spinoza, il est le principe de l’être dans tout être-là.

Notre proposition de corrigé.
DÉLIBÉRATION sur le choix 1. “Dans le besoin où l’on se trouve de commencer ou bien par quelque chose d’absolument certain, c’est-à-dire la certitude de soi-même, ou bien par une définition ou une intuition du Vrai absolu, ces formes et d’autres du même genre peuvent être regardées comme devant nécessairement être les éléments premiers”.
2. Prenons plutôt l’être énoncé comme prédicat de l’absolu. On a alors la toute première des définitions, l’absolu est / l’absolu est ce qui est / l’absolu est l’être.
3. C’est celle des Éléates, “mais en même temps aussi le thème bien connu selon lequel Dieu est le concept inclusif de toutes les réalités.
4. Cet être pur est l’abstraction pure, partant l’absolument négatif, qui, pris pareillement en son immédiateté, est le néant.
INFORMATION Les Bouddhistes en font le principe universel et le but immobile. D’autres ont tenté d’en dire plus et soulignent qu’il est ineffable (p174).

Copyright © 2009 C.A.F.É.