www.cafe.edu

OÙ EST MA LOGIQUE?
Tenir compte des raisons des autres et réfuter en connaissance de cause.

On dit que le lion est le roi des animaux mais les oiseaux ne sont-ils pas des animaux?
1 Évidemment oui. Donc l’aigle, l’oiseau qui vole le plus haut, est le vrai dominateur.
2 La blason de la Russie offre un aigle à deux têtes couronnées, reliées entre elles par une seule couronne, sorte de mitre orthodoxe surmontée d’un petit globe terrestre et d’une croix.
3 Vladimir Poutine se fait voir au pied des armoiries nationales, signant sa supériorité, préparant une réélection.
4 Ne pouvant interdire l’ouverture de ce musée, Poutine déclare qu’il s’agit d’un outil de propagande étrangère, mensonger.

Opter pour un des distracteurs ou commenter son hésitation ci-dessous. On reçoit aussitôt notre opinion. Une réponse plus personnelle est possible éventuellement.

Réponse:
Vous pouvez aussi noter ci-dessus une question que vous vous posez.
Adresse électronique (courriel):

Réflexion d'hier

“L’ado est un croyant: il croit dur comme fer que la satisfaction absolue existe, l’objet d’amour idéal et le monde parfait aussi.
1 Cette certitude indiscutable, cette croyance, lui est indispensable pour dépasser ses parents, les quitter, faire une brillante carrière ou changer la société. Les ados croient au paradis, à Dieu qui juge, bien sûr, mais qui aime surtout.
2 Au moindre échec, en revanche, cette d’idéal s’effondre en maladie d’idéalité.
3 En détruisant, il se détruit: c’est le syndrome du kamikaze, de la bombe humaine.
4 La psychanalyse a-t-elle les moyens d’accompagner ces adolescents? Ils résistent aux entretiens.

Notre proposition de corrigé.
DÉLIBÉRATION sur le choix 1. Pensons à Adam et Ève, Dante et Béatrice, Roméo et Juliette.
2. État redoutable, l’adolescent est en proie à une destructivité absolue, qui ne connaît plus de différence entre soi et l’autre, le dedans et le dehors, le bien et le mal.
3. La maladie d’idéalité peut cohabiter avec les parties “saines” d’une personnalité apparemment adaptée, ou se trouver aggravée par la toxicomanie dans le contexte du gangstéro-intégrisme.
4. Ils redoutent que les psys mettent à mal leur narcissisme, leur indépendance, leur créativité, leurs représentations.” J.Kristeva, Je me voyage, p223-224.
CONCLUSION Pour lutter contre le terrorisme actuel de daesh, il faut rétablir un climat de confiance. Les “maisons de l’adolescent”, où se retrouvent des équipes de psys, d’enseignants, d’assistants sociaux, de médecins, sont le lieu nécessaire des initiatives qui peuvent ouvrir les yeux aux jeunes radicalisés.

Copyright © 2009 C.A.F.É.