www.cafe.edu

EXPLICATION DE TEXTE

Pouvoirs de l’imagination.
On l’a rapprochée du rêve. Mais comment définir le rêve? À partir du réel, par sa ressemblance, qui est pure apparence.
   Mais si le rêve devenait réel? N’est-ce pas là tout l’art du romancier? Jorge Luis Borges, dans ses Fictions, s’y adonne. Et les Ruines circulaires en est un exemple fort curieux.
   Un homme donne à son rêve une existence de plus en plus indépendante de lui. Il va jusqu'à en façonner un être conforme à ses voeux, un fils; un jour, il envoie ce fils au loin; il a des nouvelles de lui qui font sa fierté, mais il apprend que le feu n’a pas de prise sur lui. Comment l’empêcher de se douter par là qu’il n’est pas réel, qu’il n’est que le rêve de son père?
   Mais voici qu’un incendie se déclare, qui détruit la demeure du père; et celui-ci, disposé à mettre fin à une vie déjà bien remplie, marche vers le feu. Il découvre alors que les flammes ne le brûlent pas. «Avec soulagement, avec humiliation, avec terreur, il comprit qu’il était lui aussi une apparence, qu’un autre était en train de le rêver.» (Borges, Oeuvres, pléiade, t.1, p.480)
   Foutaise? Fantaisie? Fantastique? Piste: la Clé des procédés, confusions, par exemple entre la personne (le fils) et la situation (onirique).

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent une proposition et parfois un courriel adapté à leurs questions.

Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Lecture précédente.

On lit dans un poème d'Éluard (l'Amoureuse), Elle a la forme de mes mains.
QUESTION Comment cela? L'amoureuse a comme forme celle des mains de Paul Éluard?
DISCUSSION Il est vrai que le poème débute ainsi: Elle est debout sur mes paupières.
AVIS On dira: images surréelles.
QUESTION Donc cela ne veut rien dire?
RÉP. Surréelles! Cela veut dire plus! Plus que quoi? Et quoi de plus?
Piste: le cours de rédaction, chapitre sur la poésie , interaction 31 et suivantes.

CORRIGÉ EXEMPLATIF
AVIS L'image surréelle n'a pas d'isotopie évidente et doit se laisser parer des significations que peut lui trouver l'inconscient, le nôtre autant que celui du poète.
ET Elle est d'interprétation libre, même illogique, de préférence incontrôlable.
ANALYSE Étant debout sur ses paupières, l'amoureuse empêche-t-elle le poète d'ouvrir les yeux?
QUESTION Ou ne peut-il voir qu'elle? ou par elle?
OU Ayant la forme de ses mains, se laisserait-elle idéalement, d'avance, toucher, caresser...
ET Elle a la couleur de mes yeux continue le texte. Je ne puis donc voir de couleurs que les siennes? ou que par elle?
INTERPRÉTATION Elle remplacerait pour moi le monde, ou mieux: elle me le donnerait, à sa manière, qui est une manière d'être.
ET Le monde m'apparaît sous les couleurs qu'elle m'offre pour le voir, comme si par elle tout se mettait à concorder entre moi et le reste.
PREUVE Elle est d'ailleurs du côté du moi, non du côté des choses.
SUITE DU POÈME Elle s'engloutit dans mon ombre.
INTERPRÉTATION Elle agit toute proche de moi, en même temps que moi, avec moi.
SUITE Ses cheveux sont dans les miens.
INTERPRÉTATION Nos puissances fusionnent.

CONSEILS

Sur feuille libre, noter ses réactions illico, telles quelles, sans peaufiner. On pourra les retravailler quand on les transcrira dans la fenêtre prévue. Citer les passages litigieux pour les critiquer. Se poser les questions habituelles: qui parle ( l'auteur ), dans quel but ( visée ), sous quelles formes ( genre littéraire ), avec quels arguments et quelles preuves ? Analyser, fouiller dans l'index de la CLÉ sur les mots utilisés dans votre analyse, de façon à la pousser plus loin.

Clé des procédés.

Copyright © 2008 C.A.F.É.