www.cafe.edu

EXPLICATION DE TEXTE

“J’ai lu En famille... Quel joli livre! Et qu’il est bien écrit!... C’est drôle, tout de même... j’aime bien entendre des choses cochonnes... mas je n’aime pas en lire... Je n’aime que les livres qui font pleurer...” (Octave Mirbeau, Le journal d’une femme de chambre, chap.3, dernière page)

1. Célestine vient d’essuyer les mesquineries de sa patronne, après avoir subi les ragots des autres domestiques du village. Elle n’a rien à faire. Elle aime passer le temps autrement que dans les choses désagréables.
2. Mirbeau a critiqué les romans émouvants d’Hector Mallot, Flaubert se moque de Musset quand il glorifie la beauté de la vérité avec sa formule célèbre: “J’aime le mélodrame où Margot a pleuré”. Hugo abonde dans le même sens avec son non moins répété: “Guerre à la rhétorique et paix à la syntaxe!”
3. Célestine reflète son milieu. Elle ne s’y soumet pas. Mirbeau nous fait admirer sa fermeté en face de la saleté. Elle est propre, plus élégante que sa condition ne le suppose. Elle se détache de ce qui la dégoûte, se passe de repas plutôt que de toucher à des mets préparés par une cuisinière qui ne passe pas le torchon sur la table de cuisine.
4. Idéalement, c’est le sentiment qui prime. Célestine a de céleste que ce qui est durable, imprimé noir sur blanc, relié, acheté par les maîtres, lu par les servantes, un livre, cela lui plaît et à un point tel (monde inabordable, mais tellement désirable, dont elle se sent privée à jamais) que déborde la source des larmes.

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent une proposition et parfois un courriel adapté à leurs questions.

Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Lecture précédente.

Le 20e siècle a été le théâtre de changements profonds dans le service de maison, changements favorisés par une élévation du niveau de connaissances lié à la scolarisation et à la radio ainsi que par le succès d’une grande variété d’appareils pour la cuisine et l’entretien. Mais au 19e siècle, les nouvelles générations cherchaient à quitter la campagne pour la ville et à se mettre en service comme domestiques, ce qui les soumettaient aux caprices des maîtres, voire à des abus (dont ne se privaient pas antérieurement les nobles sous l’Ancien Régime). Relégués dans les mansardes, ils étaient du moins à l’abri des intempéries. C’était échanger la liberté des affrontements avec une nature parfois écrasante (perte de récolte) contre un certain confort assorti de servitude.
   Les jeunes pouvaient-ils se réaliser conformément à leur personnalité?

1. Chacun son style! Dans quelque état de civilisation que ce soit, un individu, homme ou femme, finit toujours par une réalisation caractérisée par la série de ses réactions face aux situations plus ou moins attendues dans lesquelles il se trouve.
2. Les romanciers réalistes, Zola, Flaubert, Maupassant, Edmond et Jules de Goncourt, ont pris comme personnages principaux des domestiques, ce qui a contribué à faire prendre conscience des contraintes injustes subies par eux.
3. “La solitude, ce n'est pas de vivre seule, c'est de vivre chez les autres, chez des gens qui ne s'intéressent pas à vous, pour qui vous comptez moins qu'un chien” écrit Célestine dans son journal.
4. “On peut considérer le suicide comme un acte de courage, mais c’est un mauvais courage, le courage des valets et des servantes” explique Hegel dans ses Principes de la philosophie du droit (Vrin, trad. Derathé, paragraphe 70, addition). Pour lui, Célestine n’a d’autre choix que de se ressaisir pour sortir de son état. Autrement, elle attente à sa personnalité.

CORRIGÉ EXEMPLATIF
DÉLIBÉRATION sur le choix 1. Cela ne veut pas dire que ses intentions foncières (santé, famille, amis, carrière) pourront se réaliser.
2. Sans doute Octave Mirbeau est-il l’écrivain de ce courant réaliste qui a le plus mis en lumière à la fois l’esclavage que pouvait représenter la condition servile, indéfiniment prolongée, mais aussi les revanches possibles de la part des plus décidés parmi eux. Ainsi, dans le Journal d’une femme de chambre, roman paru en 1900 et transposé quatre fois au cinéma (encore en 2015), il montre Célestine que sa maîtresse fait courir du matin au soir pour le plaisir de donner des ordres, tandis que le mari ne songe qu’à abuser d’elle. Mais elle complote avec un valet pour voler toute l’argenterie et se réfugier en Suisse, où elle entame avec lui une vie où ce sont eux qui pourront avoir des domestiques.
3. Quand sa patronne, avec les années, s’est habituée à elle, et s’adoucit, tandis qu’elle trouve du plaisir à la satisfaire, elle n’en est pas moins seule. Elle ne compte encore toujours à ses yeux qu’en fonction du service.
4. D’instinct, le lecteur lui donne raison. Même au prix du vol? Mirbeau s’arrange pour ridiculiser la patronne dans sa complaisance pour des bibelots de grande valeur. Que la patronne se laisse moralement déchoir rend seulement le vol moins injuste vis-à-vis d’elle, et que les gages de Célestine soient minimes ne peut supprimer entièrement cette injustice, car elle se fait justice elle-même.
INFORMATION “La personne ne se tient pas au-dessus d’elle-même ni ne peut se juger elle-même”(Hegel, ibidem).
EXPLICATION C’est pourtant ce que font Célestine et son complice, lequel d’ailleurs a osé lui dévoiler son plan de cambriolage parce que son “amitié” pour elle lui avait fait penser qu’ils étaient de la même étoffe, prêts à tout pour sortir de leur condition.
OPINION À bon entendeur salut. Le lecteur, probablement bourgeois, lors de la parution du roman, saura à quoi s’attendre et ne plus trop devoir se fier à des gens de maison qui ne se seraient pas avilis pour conserver leur emploi.

CONSEILS

Sur feuille libre, noter ses réactions illico, telles quelles, sans peaufiner. On pourra les retravailler quand on les transcrira dans la fenêtre prévue. Citer les passages litigieux pour les critiquer. Se poser les questions habituelles: qui parle ( l'auteur ), dans quel but ( visée ), sous quelles formes ( genre littéraire ), avec quels arguments et quelles preuves ? Analyser, fouiller dans l'index de la CLÉ sur les mots utilisés dans votre analyse, de façon à la pousser plus loin.

Clé des procédés.

Copyright © 2008 C.A.F.É.