www.cafe.edu

EXPLICATION DE TEXTE

Un maître d’hôtel du duc René avait été découvert alors qu’il tentait de faire entrer dans la ville de Nancy, assiégée par Charles le Téméraire, de la poudre et de la viande. Le duc Charles dans un premier mouvement de colère avait ordonné qu’on le branche. Le Grand Bâtard, le sire de Chimay et Campobasso avaient prié qu’on lui laissât la vie mais, tandis que les deux premiers poursuivaient le prince de leurs objurgations, Campobasso le fit pendre séance tenante. Il est vrai que le malheureux avait crié à ses avocats «Dites au duc de m’accorder un instant d’entretien en tête à tête. Il donnerait un duché s’il savait ce que je peux lui révéler...» Fiora tira une conclusion simple: il savait que Campobasso allait trahir.
(Juliette Benzoni, Fiora et le Téméraire, p.404)
   Quel est le genre littéraire? Histoire ou roman? Les deux ? Reconstitution historique susceptible d'entrer dans la littérature?

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent une proposition et parfois un courriel adapté à leurs questions.

Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Lecture précédente.

L'agonisant doit-il être mis en scène? Cela peut choquer. Il va perdre le contrôle de soi. Je ne commande pas plus à ma langue qu'à mon visage avertit, dans un opéra de Poulenc (sur un livret de Bernanos: Dialogues de carmélites) une malade exténuée. C'est la mère supérieure du couvent. Elle a une sorte de vision: sa chapelle est profanée par les révolutionnaires, souillée (nous sommes en 1789). L'angoisse adhère à ma peau comme un masque de cire... Oh! que ne puis-je arracher ce masque avec mes ongles! Ainsi ose-t-on mettre en scène l'effroi devant la mort.

Or comment comprendre cette mise en scène, si elle n'est pas du défi, du goût pour le scandale?
    Devrait-on se référer à l'Antiquité classique, où il était normal d'interroger l'au-delà par la voix des sybilles (femmes douées de pouvoirs occultes)? Les Anciens croyaient à leurs dieux. Et Bernanos au sien, comme écrivain catholique. Veut-il faire valoir le Paradis par contraste, en jouant sur la peur de mourir, comme au Moyen-Âge?
   Ou bien ferait-on mieux de se placer sur le plan historique (dénonciation de la guillotine)?

CORRIGÉ EXEMPLATIF
Le style orchestral de cet opéra s'inspire de Verdi et trouve facilement son appui sur la beauté classique du texte. Ceci explique la vision prophétique mais pas la mise en scène d'une agonie.
     L'histoire joue un rôle, et si l'on remonte à tous les pamphlets violents de cet écrivain, on peut penser que c'est la nostalgie du passé qui pousse Bernanos à revenir, après tant d'autres, sur l'odieux des exécutions publiques. Pourtant, il ne montre pas le sang (interdit par le classicisme français, contrairement au goût baroque, à Shakespeare).
     On dirait qu'il se sert du cadre seulement pour donner à la violence une réponse héroïque: le sacrifice de soi. Il évoque l'échafaud pour y faire monter quinze martyres.
     À ses héroïnes, surtout Blanche, un peu névropathe, la vie ne pouvait plus apporter que douleur et déshonneur, alors que dans la mort, qu'elle surmonte par choix, elle se surpasse, comme son amie Constance, qui lui montre la voie.
      Si les pythies transmettaient des messages divins, les carmélites de Bernanos, elles, par leur soumission et le don d'elles-mêmes, témoignent que l'agonie comme l'histoire relèvent d'un ordre qui peut tourner au désordre, mais auquel on peut échapper en se dominant, en le dominant. Les choses ne seraient que ce qu'elles sont si, un jour, il ne devenait possible à chacun, fût-ce en agonie, d'affirmer le sens qu'elles peuvent prendre.

CONSEILS

Sur feuille libre, noter ses réactions illico, telles quelles, sans peaufiner. On pourra les retravailler quand on les transcrira dans la fenêtre prévue. Citer les passages litigieux pour les critiquer. Se poser les questions habituelles: qui parle ( l'auteur ), dans quel but ( visée ), sous quelles formes ( genre littéraire ), avec quels arguments et quelles preuves ? Analyser, fouiller dans l'index de la CLÉ sur les mots utilisés dans votre analyse, de façon à la pousser plus loin.

Clé des procédés.

Copyright © 2008 C.A.F.É.