www.cafe.edu

EXPLICATION DE TEXTE

Mademoiselle, / ah, Mademoiselle / Mademoiselle Annabel / Mademoiselle Annabel Lee
Depuis que vous êtes morte,/ vous avez encore embelli.
Six gouttes, Anna / Mes six gouttes / Et je verse tout le flacon. (Jean Cocteau, en 1930).
1 Le remords la poursuit chaque nuit dans sa mansarde. “Chaque soir, sans ouvrir la porte, vous venez au pied de mon lit”.
2 Problème social. Lutte des classes. Mademoiselle est de la haute. Anna était à son service.
3 “Les sourcils qu’on vous épile, les ongles, et le sexe-appeal. Elle devait partir sur un yacht pour Java, la Java!”
4 “Le seul secret, c’est entre nous. Un jour, je finirai par sauter d’un balcon.” La conscience de soi est insupportable à Anna. Elle se voit comme responsable de son crime. Cela finira-t-il jamais? Non, si ce n’est par un suicide.

Ceux qui envoient leur réponse reçoivent une proposition et parfois un courriel adapté à leurs questions.

Réponse:
Adresse électronique (courriel):

Lecture précédente.

Jean Echenoz, au dénouement de son roman Je m’en vais (p232), fait dire par Ferrer (son héros) à un comparse: “Je pourrais me débarrasser de vous, une fois pour toutes. Je pourrais vous noyer par exemple. On vous croit mort. Tuer un mort n’est pas un crime.”
1 C’est aussi Ferrer qui dit, au début et à la fin du roman, son titre, Je m’en vais.
2 Le lecteur admire l’habileté de la construction. On a de la fiction pure et de la vraisemblance étroitement conforme au cas particulier (la vie dans le grand Nord canadien, la banquise, le permafrost, les Inuits, les repas de phoque, les attelages de chiens, les moustiques).
3 Le texte est elliptique et ironique mais efficace et original.
4 “Grâce à toutes ces charmantes liquidités, Ferrer juge que l’on peut, que l’on doit, que l’on va changer d’appartement. Il est parfaitement en mesure d’acheter, maintenant: on va donc se trouver quelque chose de plus grand, dans le tout neuf, un dernier étage en plein ciel qu’on achève de construire dans le 8e et qui sera prêt dans la première quinzaine de janvier (p242-243). En attendant que tous les détails de ce logement soient au point, on s’est mis à recevoir du monde rue d’Amsterdam. On organise des cocktails, des dîners, on y invite des collectionneurs comme Reparaz, qui vient sans son épouse, des critiques d’art et des confrères galéristes, un soir même on y invite Supin qui, lui, vient avec sa fiancée.”

CORRIGÉ EXEMPLATIF
DÉLIBÉRATION sur le choix 1. Retour au point de départ. On a gagné quelques années mais on n’est pas plus avancé.
2. Il n’en finit plus s’il entreprend d’énumérer (p64).
3. “La baby-sitter mit un temps fou à ranger ses documents, jeter ses pots de yaourt (p120) dans le vide-ordure et débrancher le babyphone.”
4. Aléatoire. Stochastique. Le hasard règne en maître. Il règne sur un monde aux limites étroites, celui des galéristes (terme inconnu des dictionnaires, néanmoins très usité, avec son unique sens: “personne qui tient une galerie d’art”). La différence d’avec un hasard effectif, d’avec une destinée, c’est le caractère fictif, entièrement littéraire, de celui d’Echenoz. Ferrer n’est qu’un personnage. Il peut lui arriver n’importe quoi. Jean Echenoz tire les ficelles.
AVIS En littérature, les pires horreurs, les délices les plus sublimes, tout est possible, sauf que ce soit vrai.

CONSEILS

Sur feuille libre, noter ses réactions illico, telles quelles, sans peaufiner. On pourra les retravailler quand on les transcrira dans la fenêtre prévue. Citer les passages litigieux pour les critiquer. Se poser les questions habituelles: qui parle ( l'auteur ), dans quel but ( visée ), sous quelles formes ( genre littéraire ), avec quels arguments et quelles preuves ? Analyser, fouiller dans l'index de la CLÉ sur les mots utilisés dans votre analyse, de façon à la pousser plus loin.

Clé des procédés.

Copyright © 2008 C.A.F.É.